Tests rapides POC pour la surveillance de l'infertilité

L'infertilité est définie par l'International Committee for Monitoring Assisted Reproductive Technologies (ICMART) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une maladie du système reproducteur caractérisée par l'incapacité à obtenir une grossesse clinique après 12 mois ou plus de rapports sexuels réguliers non protégés1. L'infertilité est reconnue comme un problème de santé publique mondial par l'OMS et peut affecter jusqu'à 1 couple sur 6. On estime que 50 millions de couples sont stériles dans le monde, mais la prévalence globale de l'infertilité est probablement sous-estimée et a peu changé au cours de ces 20 dernières années2,3.

La fécondation in vitro (FIV) est une série de procédures utilisées pour traiter l'infertilité. C'est la technologie de procréation assistée (ART) la plus utilisée et efficace. Plus de 8 millions de bébés sont nés de la FIV depuis la première mondiale en 1978. Plus de 470 000 cycles de FIV ont été enregistrés en Europe en 20134. Le taux de grossesse par FIV en Europe est stable à environ 36 %, selon l'ESHRE (European Society of Human Reproduction and Embryology)5.

La FIV est une procédure ART qui implique une fécondation extracorporelle. Au cours d'un cycle de FIV, des ovocytes matures sont récupérés des ovaires de la patiente, fécondés par le sperme dans un laboratoire (insémination conventionnelle ou injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI)). L'ovocyte ainsi fécondé est ensuite implanté dans l'utérus de la patiente. Les techniques couramment utilisées dans un cycle de FIV comprennent l'hyperstimulation ovarienne contrôlée (COH), c'est-à-dire la stimulation continue des ovaires, généralement pendant 10 jours, avec des injections d'hormones (gonadotrophines) pour le développement de plusieurs follicules, la récupération transvaginale des ovocytes guidée par échographie directement à partir des ovaires, co-incubation des ovocytes et du sperme, culture d'embryons pendant 1 à 2 jours et sélection des embryons avant le transfert de l'embryon dans l'utérus6.

Le test sanguin des hormones féminines est l'un des outils les plus importants pour le médecin pour diagnostiquer l'infertilité, évaluer l'ovulation et la réserve ovarienne ainsi que surveiller la FIV. Lors de l'hyperstimulation ovarienne contrôlée, par exemple, une surveillance étroite avec des contrôles fréquents du taux sanguin d'estradiol est nécessaire.

OVVI Diagnostics développe une solution Point-of-Care pour les tests  hormonaux sanguins avec des résultats comparables à ceux des laboratoires obtenus en quelques minutes directement à partir d'une piqûre au bout du doigt.

 

 

  1. Fertility and Sterility, Vol. 92, No. 5, 2009
  2. PLOS Medicine, Vol. 9, No.12, e1001356, 2012
  3. Human Reproduction, Vol.31, No.9 pp. 2108–2118, 2016
  4. Human Reproduction, Vol.32, No.10 pp. 1957–1973, 2017
  5. www.sciencedaily.com/releases/2018/07/180703084127.htm
  6. SLAS Technology, Vol. 24(4) 373–385, 2019

Contactez-nous

Merci de recopier le code ci-dessous :